La Chine confine une ville de 13 millions d’habitants à cause de la COVID-19

Des gens font la file dans la ville de Xi'an en Chine pour subir un test de dépistage de COVID-19, le 21 décembre 2021.
Agence France-Presse Des gens font la file dans la ville de Xi'an en Chine pour subir un test de dépistage de COVID-19, le 21 décembre 2021.

Aucune sortie sauf raison impérative : la Chine a imposé mercredi un confinement à une ville de 13 millions d’habitants, en raison d’un rebond épidémique de COVID-19 à 44 jours des Jeux olympiques d’hiver de Pékin.

La Chine mène depuis l’an passé une stratégie « zéro Covid », qui consiste à tout faire pour limiter au maximum la survenue de nouveaux cas, généralement limités à quelques dizaines par jour seulement.

Si ces chiffres peuvent paraître dérisoires par rapport à ceux enregistrés quotidiennement dans d’autres parties du monde, ils poussent le pouvoir à redoubler de vigilance à l’approche des JO d’hiver, qui débuteront le 4 février.

Pékin, qui avait organisé les Jeux d’été en 2008, deviendra la première ville au monde à accueillir également des épreuves olympiques en hiver.

À 900 km des sites, un rebond épidémique touche depuis deux semaines la ville de Xi’an (nord), où 52 malades supplémentaires ont été recensés mercredi.

Pour empêcher toute propagation du virus, les habitants devront « rester chez eux sauf raison impérative » à compter de jeudi minuit (11h mercredi au Québec), ont indiqué les autorités locales.

Une personne par foyer est toutefois autorisée à faire les courses « tous les deux jours », ont-elles précisé dans un communiqué.

Toutes les entreprises « non essentielles », à l’exception des supermarchés, des commerces de proximité et des établissements médicaux, ont reçu l’ordre de fermer.

À voir en vidéo