Limite de trois heures de jeux en ligne par semaine pour les jeunes Chinois

Les restrictions sur les jeux font partie d’une répression en cours contre les entreprises technologiques, alors que ces sociétés pourraient avoir une influence démesurée sur les Chinois.
Photo: Anthony Wallace Agence France-Presse Les restrictions sur les jeux font partie d’une répression en cours contre les entreprises technologiques, alors que ces sociétés pourraient avoir une influence démesurée sur les Chinois.

Pékin interdira à compter de mercredi aux mineurs de jouer à des jeux en ligne plus de trois heures par semaine — la restriction la plus sévère imposée à ce jour à cette industrie florissante en Chine.

À compter du 1er septembre, les jeunes Chinois mineurs ne pourront jouer qu’entre 20 h et 21 h les vendredis, les fins de semaine et les jours fériés, a décrété l’Administration nationale de la presse et des publications. La restriction précédente, fixée en 2019, autorisait les mineurs à jouer à des jeux en ligne pendant une heure et demie par jour et trois heures les jours fériés.

Cette nouvelle réglementation affecte certaines des plus grandes entreprises technologiques de Chine, notamment le géant Tencent, dont le jeu multijoueur en ligne « Honor of Kings » est extrêmement populaire dans le monde, ainsi que la société NetEase.

Le cours de l’action de Tencent a clôturé en baisse de 0,6 %, à 465,80 dollars de Hong Kong, lundi avant l’annonce du régulateur chinois. Sa capitalisation boursière de 573 milliards HKD est en baisse de plus de 300 milliards $ par rapport à son sommet de février — une baisse qui dépasse la valeur totale de Nike ou de Pfizer.

L’action de NetEase, cotée à New York, était en baisse d’environ 9 % à l’ouverture des marchés lundi.

Les restrictions sur les jeux font partie d’une répression en cours contre les entreprises technologiques, alors que ces sociétés – dont beaucoup fournissent aussi des services de messagerie, de paiement et de jeux – pourraient avoir une influence démesurée sur les Chinois.

Plus tôt ce mois-ci, Tencent avait annoncé qu’elle limiterait le temps de jeu pour les mineurs à une heure par jour ouvrables et à deux heures pendant les congés, et qu’elle interdirait aux enfants de moins de 12 ans de faire des achats dans le jeu. L’entreprise a publié ces mesures quelques heures après qu’un journal affilié à l’État chinois a critiqué l’industrie du jeu, la qualifiant d’« opium de l’esprit ».

À voir en vidéo