La Chine autorise les compagnies aériennes étrangères à assurer un vol par semaine

<p>La Chine lève l'interdiction qui pesait sur les transporteurs américains.</p>
Photo: Greg Baker Agence France-Presse

La Chine lève l'interdiction qui pesait sur les transporteurs américains.

La Chine, qui a drastiquement réduit ses liaisons avec le reste du monde pour cause de pandémie, a annoncé jeudi que toutes les compagnies aériennes étrangères pourraient reprendre un nombre limité de vols à compter du 8 juin, levant de facto l'interdiction qui pesait sur les transporteurs américains.

Toutes les compagnies pourront assurer un vol par semaine de et vers la Chine, a indiqué dans un communiqué l'Autorité de régulation du trafic aérien (CAAC), alors que Washington menace de suspendre les vols des compagnies chinoises.

Les passagers devront toutefois être testés à leur arrivée sur le sol chinois, a précisé la CAAC.

Les compagnies aériennes pourront obtenir un second vol hebdomadaire si aucun des passagers n'est testé positif au Covid-19 pendant trois semaines sur une même liaison, a ajouté la CAAC.

La Chine, premier pays touché par le nouveau coronavirus, a drastiquement réduit fin mars ses liaisons avec le reste du monde, par crainte de nouvelles contaminations depuis l'étranger.

Cette décision intervient au lendemain de l'annonce d'une prochaine suspension par l'administration du président américain Donald Trump des vols de compagnies chinoises à destination des États-Unis, dans un contexte de tensions déjà très vives entre Pékin et Washington.

L'interdiction, qui prendra effet le 16 juin, visait à répondre au refus des autorités chinoises d'autoriser les compagnies aériennes américaines à reprendre leur activité en Chine malgré le déconfinement, a annoncé mercredi le ministère américain des Transports.

Delta Air Lines et United Airlines avaient suspendu en février et en mars leurs vols depuis et vers la Chine en raison de la pandémie de Covid-19 et pour se conformer aux restrictions de voyages annoncées début février par le gouvernement américain.

Elles souhaitaient reprendre l'activité dans le pays ce mois-ci et avaient soumis en mai leurs demandes auprès des autorités de l'aviation civile chinoise.

À voir en vidéo