La Chine annonce la fermeture de sections de la Grande Muraille

Site symbolique de la Chine et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, la Grande Muraille est appréciée des visiteurs durant les congés du Nouvel An chinois. Elle attire au total quelque dix millions de touristes par an.
Photo: Nicolas Asfouri Archives Agence France-Presse Site symbolique de la Chine et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, la Grande Muraille est appréciée des visiteurs durant les congés du Nouvel An chinois. Elle attire au total quelque dix millions de touristes par an.

La Chine a annoncé vendredi la fermeture de sections de la Grande Muraille ainsi que celle de monuments emblématiques à Pékin, dans le cadre de mesures pour contrôler la propagation du coronavirus qui a déjà tué 26 personnes.

Les tombeaux des Ming et la forêt des pagodes seront fermés à partir de samedi, a précisé l’autorité chargée des sites.

Le stade national de Pékin, dit « nid-d’oiseau », construit pour les Jeux olympiques de Pékin en 2008, a été fermé vendredi et le restera jusqu’au 30 janvier afin de « prévenir et contrôler » la propagation de la maladie qui a infecté plus de 800 personnes dans le pays. Un spectacle de neige et glace sur le terrain du stade sera fermé.

Pékin avait annoncé jeudi l’annulation des très populaires festivités prévues pour le début de l’Année du Rat qui commence samedi et la Cité interdite, l’ancien palais des empereurs qui a attiré 19 millions de visiteurs l’an dernier, a été fermée jusqu’à nouvel ordre.

À Shanghai, Disneyland a annoncé qu’il fermait ses portes et depuis Montréal le Cirque du Soleil a annoncé suspendre un spectacle en Chine à la demande des autorités.

Site symbolique de la Chine et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Grande Muraille est appréciée des visiteurs durant les congés du Nouvel An chinois. Elle attire au total quelque dix millions de touristes par an.

La section de Juyingguan, à une soixantaine de kilomètres au nord de Pékin, sera fermée. Pour la section de Simatai (environ 110 km au nord-est de la capitale), les festivités ont été annulées au temple et des tests de température seront imposés aux touristes au village de Gubai, selon un communiqué de l’autorité sur Wechat.

Le nouveau coronavirus a semé l’inquiétude en raison de sa similitude avec le virus meurtrier du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.

Les autorités ont pris une série de mesures pour tenter de le contenir, plaçant en quarantaine de facto quelque 41 millions d’habitants de la province du Hubei (centre) où il est apparu en décembre dans la ville de Wuhan.