Pyongyang viole bien les résolutions de l’ONU sur les armes de destruction massive, assure Washington

Pyongyang a réalisé récemment deux récents essais de missiles.
Photo: Ahn Young-joon Associated Press Pyongyang a réalisé récemment deux récents essais de missiles.

Le département d’État américain a affirmé mardi que le programme d’armes de destruction massive de la Corée du Nord violait les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, même si Donald Trump a relativisé l’importance de deux récents essais de missiles réalisés par Pyongyang.

Dans des termes soigneusement choisis afin de ne pas donner l’impression de désavouer le maître de la Maison-Blanche, la porte-parole de la diplomatie américaine, Morgan Ortagus, a refusé de dire si ces tirs concernaient des missiles balistiques ou des armes de destruction massive. « Je pense que l’ensemble du programme nord-coréen d’armes de destruction massive contrevient aux résolutions du [Conseil] de sécurité des Nations unies », a esquivé Mme Ortagus.

Elle a insisté sur l’importance d’une relation positive entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un afin de mettre un terme à la course aux armements de Pyongyang.

Le président américain avait affirmé dimanche qu’il faisait encore confiance à Kim Jong-un, malgré l’enlisement des négociations sur la dénucléarisation et les récents essais d’armes menés par Pyongyang.

« La Corée du Nord a lancé quelques petites armes, ce qui a dérangé certains dans mon pays et d’autres, mais pas moi », a gazouillé M. Trump, alors en visite officielle au Japon. « Je fais confiance au président Kim pour tenir sa promesse à mon égard », a-t-il ajouté.