Les enfants de la grotte en Thaïlande tous sains et saufs

Chaque jeune footballeur a été évacué par deux plongeurs professionnels sur un parcours très difficile.
Photo: Vincent Thian Associated Press Chaque jeune footballeur a été évacué par deux plongeurs professionnels sur un parcours très difficile.

Après deux semaines piégés dans le noir d’une grotte inondée, réfugiés sur un étroit promontoire, les 12 jeunes footballeurs thaïlandais et leur entraîneur sont tous sortis sains et saufs au terme d’une périlleuse opération de secours.

Des plongeurs étrangers et de la marine thaïlandaise ont extrait mardi après-midi les quatre derniers enfants et leur entraîneur de 25 ans en les guidant le long des boyaux inondés à la visibilité nulle et dans les étroits passages dans lesquels il fallait se faufiler.

Les quatre derniers plongeurs de l’équipe de sauvetage, dont un médecin, sont eux aussi ressortis mardi soir, selon Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise.

L’opération aura duré trois jours, les enfants étant évacués chacun par deux plongeurs professionnels, sur un parcours très difficile, supposant de longs passages de plongée. Le parcours semé d’embûches prenait cinq heures à un plongeur aguerri.

Les huit premiers enfants sortis dimanche et lundi, hospitalisés, sont « en bonne santé », selon un responsable du ministère de la Santé publique. « Tout le monde est en bonne santé mentale. »

Les enfants ont subi des examens radiologiques et des tests sanguins. Deux garçons qui présentaient des signes de pneumonie ont reçu des antibiotiques et sont dans un « état normal », selon le responsable de la santé publique, précisant qu’ils resteraient tous en observation à l’hôpital pendant une semaine, dans un premier temps en quarantaine.

Les enfants ont reçu de l’étranger des messages de soutien de célébrités aussi diverses que le président américain, Donald Trump, la star du football Lionel Messi et le gourou américain de la technologie Elon Musk.

Mardi soir, la première ministre britannique, Theresa May, a été une des premières à saluer, sur Twitter, le « courage de tous ceux qui ont été impliqués » dans l’opération, alors que ce sont des plongeurs anglais qui ont découvert les enfants.