Duterte à la défense des domestiques philippines

Manille — Le président philippin, Rodrigo Duterte, a menacé mercredi d’interdire à des centaines de milliers de Philippines de travailler comme domestiques au Moyen-Orient, après avoir affirmé que certaines d’entre elles se faisaient violer au Koweït. Plus de deux millions de Philippines et de Philippins travaillent au Moyen-Orient, essentiellement comme domestiques. « Qu’il se produise un autre incident au sujet d’une femme, qu’une Philippine s’y fasse violer ou se suicide, et je déciderai d’une interdiction », a dit le président, peu avant d’embarquer sur un vol à destination de l’Inde pour un sommet régional. « Je serai direct parce que le Koweït a toujours été un allié. […] Puis-je vous demander s’il vous plaît de traiter mes compatriotes comme des êtres humains et avec dignité ? » a-t-il dit.