L’exode des Rohingyas reprend de plus belle

Cox’s Bazar, Bangladesh — Après quelques jours d’accalmie, l’exode des Rohingyas vers le Bangladesh a repris à grande échelle ces derniers jours, principalement en raison du manque de nourriture dans l’ouest du Myanmar, où la souffrance est « inimaginable » selon l’ONU. Plus de 507 000 membres de cette minorité musulmane ont déjà passé la frontière pour fuir une campagne de répression de l’armée birmane, consécutive à des attaques de la rébellion rohingya. Cela représente la moitié de cette communauté apatride d’un million de personnes, installée au Myanmar depuis des décennies mais victime, d’après l’ONU, d’une « épuration ethnique ». « Quelque 4000 à 5000 Rohingyas arrivent tous les jours, affirme Ariful Islam, garde-côte bangladais. Certains Rohingyas pensaient pouvoir rester au Myanmar, mais ils viennent aussi ici maintenant », ajoute-t-il.