Un séisme de magnitude 6,5 secoue la province chinoise du Sichuan

Le séisme a été ressenti aussi loin que dans la province de Shanxi, au centre de la Chine.
Photo: Agence France-Presse Le séisme a été ressenti aussi loin que dans la province de Shanxi, au centre de la Chine.

Pékin — Au moins sept personnes ont perdu la vie et 88 autres ont été blessées, mardi, lorsqu’un puissant séisme a secoué une région montagneuse du sud-ouest de la Chine, près d’un célèbre parc national.

La Commission nationale pour la réduction des catastrophes a estimé que 100 personnes pourraient avoir été tuées dans la secousse, un bilan qui se fonde sur les chiffres du recensement réalisé en 2010 dans cette région peu peuplée.

Le séisme pourrait avoir fait des milliers de blessés, a ajouté la Commission dans un communiqué publié sur son site internet, et plus de 130 000 habitations ont été endommagées.

  

La commission géologique américaine (USGS) a indiqué que le tremblement de terre de magnitude 6,5 s’était produit dans un secteur limitrophe des provinces du Sichuan et du Gansu, à seulement neuf kilomètres sous terre. De tels séismes sont habituellement plus destructeurs que ceux qui se produisent plus en profondeur.
 

Les géologues chinois évoquent plutôt une secousse de magnitude 7,0 à 20 kilomètres sous terre.
 

Le tremblement de terre a frappé vers 21 h 20, heure locale, près de la vallée de Jiuzhaigou, un parc national connu pour ses chutes spectaculaires et ses formations de karst.

Évacuation
Au moins un touriste a été tué et quatre blessés, a indiqué le Quotidien du Peuple, tandis qu’une centaine d’autres se sont retrouvés piégés dans le parc national.

Plus de 38 000 personnes ont visité mardi le parc national du Jiuzhaigou, selon l’agence Chine Nouvelle.
 

La restauratrice Tang Sesheng a fui son établissement à Jiuzhaigou dès qu’elle a senti la terre trembler. « C’était comme en 2008 à Jiuzhaigou lors du dernier grand tremblement de terre, donc je savais ce que c’était. Celui-ci semblait même plus puissant », a-t-elle raconté à l’AFP au téléphone.
 

Les habitants se sont enfuis de leurs habitations pour s’installer dans les grands jardins publics de la ville, ou à bord des voitures, loin des immeubles hauts, craignant qu’ils ne s’effondrent, selon son témoignage.

Des habitations ont été détruites et les autorités ont mobilisé des jeunes pour évacuer les habitants, a déclaré à l’agence officielle Chine nouvelle un responsable du parc national.

Des photos diffusées sur les réseaux sociaux montraient des foules massées dans des rues jonchées de débris.

Plus de 600 pompiers ont été déployés, a indiqué le Quotidien du Peuple. La Croix-Rouge chinoise a de son côté annoncé l’envoi d’équipes de secouristes dans la zone sinistrée.



Le secteur est situé aux confins du plateau tibétain, dans le nord du Sichuan. L’épicentre se trouvait à une quarantaine de kilomètres du comté de Jiuzhaigou, qui compte environ 80 000 habitants, et à près de 300 kilomètres de Chengdu, la capitale densément peuplée du Sichuan.
 

Le gouvernement du Sichuan a indiqué sur son site web que certaines liaisons ferroviaires à destination de Chengdu ou d’autres villes avaient été suspendues après le séisme.

Au moins une réplique de magnitude 3,3 a été enregistrée une vingtaine de minutes après la première secousse.

La Chine est régulièrement frappée par des séismes, en particulier dans les régions montagneuses de l’ouest et du sud-ouest.
 

Un glissement de terrain fait 24 morts

Un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies a tué au moins 24 personnes mardi dans la province montagneuse du Sichuan en Chine, selon les médias officiels.

Les conditions météorologiques extrêmes cet été ont déclenché une série de glissements de terrain et d’inondations dans le pays, faisant de nombreux morts et des dizaines de milliers de déplacés.

Le glissement de terrain a touché un village du comté de Puge vers 6 h du matin (heure locale), selon l’agence de presse officielle Xinhua. Quatre personnes sont en outre blessées et une reste portée disparue.

En fin d’après-midi mardi, le gouvernement de la province estimait que 71 maisons et cinq kilomètres de routes avaient été détruits, dans un message sur les réseaux sociaux.

Les glissements de terrain surviennent régulièrement dans les zones rurales et montagneuses de Chine, en particulier durant les fortes pluies.