Tillerson et Duterte sur la même longueur d’onde

Manille — Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, a rencontré lundi à Manille Rodrigo Duterte, faisant fi des inquiétudes sur la meurtrière « guerre contre la drogue » menée par le président philippin dans ce pays d’Asie du Sud-Est depuis son arrivée au pouvoir au printemps 2016. Les deux hommes ont ignoré les questions des journalistes sur les droits de la personne. Washington a finalement choisi de ne pas offenser son allié de longue date pour éviter de le pousser dans les bras de la Chine, rivale de Washington dans la région. Les États-Unis soutiennent également Manille dans sa campagne pour reconquérir une région du sud du pays occupée par des militants se réclamant du groupe État islamique. Juste avant la rencontre avec M. Duterte, M. Tillerson a nié toute tension entre les deux pays. Depuis qu’il a pris ses fonctions le 30 juin 2016, la police a abattu près de 3400 personnes dans sa lutte contre le trafic de produits stupéfiants.