Plainte à l’ONU pour la «disparition» de la veuve de Liu Xiaobo

Pékin — Pékin est responsable de la disparition de la veuve du dissident Liu Xiaobo, gardée au secret depuis le décès du Prix Nobel de la paix, a accusé jeudi l’avocat américain du couple, qui a annoncé avoir porté plainte auprès des Nations unies. Liu Xia « est gardée au secret par les autorités chinoises dans un endroit inconnu » depuis le 15 juillet, jour des obsèques de l’opposant, affirme le texte déposé par Me Jared Genser auprès du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires de l’ONU. Liu Xia, 56 ans, était de facto placée en résidence surveillée dans son appartement de Pékin depuis que Liu Xiaobo avait obtenu le prix Nobel de la paix 2010, après avoir été condamné à 11 ans de prison pour « subversion » pour avoir réclamé des réformes démocratiques en Chine. Elle n’a jamais fait l’objet d’une quelconque condamnation ni même de poursuites.