Vietnam: neuf ans de prison pour une dissidente

Hanoï — Le Vietnam a condamné mardi une dissidente à neuf ans de prison pour propagande antiétatique, deuxième lourde peine dans un procès politique prononcée en moins d’un mois. Dans ce pays communiste d’Asie du Sud-Est, les opposants sont fréquemment emprisonnés, mais l’arrivée de nouveaux leaders l’an passé a encore durci le climat. Il n’a fallu qu’une journée au tribunal de la province d’Ha Nam (nord) pour condamner Tran Thi Nga, 40 ans. Des dizaines de personnes s’étaient rassemblées devant le bâtiment, lourdement gardé par la police, pour la soutenir. Elle a été reconnue coupable de propagande antiétatique pour des articles et des vidéos publiés sur le Net. Dans ces publications, elle accuse « l’État communiste de violer les droits de l’homme et appelle au pluralisme » en demandant la suppression du parti unique.