La Corée du Nord libère un étudiant américain dans le coma

Photo: Kim Kwang Hyon Associted Press L'étudiant états-unien Otto Warmbier

Washington — La Corée du Nord a libéré un étudiant américain, Otto Warmbier, condamné à 15 ans de travaux forcés en mars 2016 pour le vol d’une affiche ornée d’un slogan politique dans un hôtel de Pyongyang. Pyongyang l’avait accusé « d’activités hostiles » et de subversion. Son procès avait duré moins d’une heure. Le jeune homme de 22 ans se trouve dans le coma depuis plus d’un an. « Otto a quitté la Corée du Nord. Il est sur un vol médicalisé sur le chemin du retour », ont indiqué ses parents, Fred et Cindy Warmbier, dans un communiqué cité par la chaîne CNN. « Malheureusement, il est dans le coma et on nous a dit qu’il se trouvait dans cet état depuis mars 2016. Nous l’avons appris il y a seulement une semaine », ont-ils précisé. L’étudiant était attendu mardi soir à Cincinnati, dans l’Ohio. Selon le quotidien Washington Post, il a contracté une forme de botulisme peu après son procès et s’est vu administrer un somnifère qui l’aurait plongé dans le coma. La Corée du Nord est régulièrement accusée d’emprisonner des étrangers afin de les utiliser comme monnaie d’échange.