Pyongyang coupe les communications avec Washington

Séoul — La Corée du Nord a annoncé lundi qu’elle allait couper l’un des derniers canaux de communication encore existants avec Washington pour protester contre les sanctions américaines visant son dirigeant, Kim Jong-un, pour violations graves des droits de la personne. Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a informé Washington qu’il allait cesser toutes ses communications avec le gouvernement américain via la mission nord-coréenne au siège des Nations unies à New York, a annoncé l’agence officielle KCNA. Le bureau de la Corée du Nord à l’ONU sert depuis longtemps à des discussions officielles et informelles avec les autorités américaines, y compris des pourparlers qui avaient eu lieu sur l’arrêt du programme nucléaire nord-coréen. Dans son message transmis par l’intermédiaire de son bureau à l’ONU, la Corée du Nord dit que toutes les questions bilatérales seront désormais traitées selon les termes du droit en temps de guerre, dont la question de deux ressortissants américains actuellement détenus en Corée du Nord. « Nous avons informé les États-Unis qu’ils seront tenus pour entièrement responsables de tous les développements malheureux qui pourrait survenir à l’avenir », ajoute KCNA, sans autre précision.