Le budget militaire grimpe de 7 à 8 %

Le budget militaire de la Chine augmentera de 7 à 8 % en 2016, a annoncé vendredi Pékin, une hausse moindre que les années précédentes, mais destinée à poursuivre la modernisation de l’armée chinoise et l’extension de ses missions, dans un contexte de tension avec les pays voisins et Washington.

Cette estimation a été avancée par Mme Fu Ying, porte-parole de l’Assemblée nationale populaire (ANP), chambre d’enregistrement du régime communiste. Le montant précis devait être officiellement annoncé samedi, lors de l’ouverture de l’ANP.

Le chiffre représente un ralentissement après plusieurs années de croissance à deux chiffres, la hausse de 2015 (+10,1 %) ayant porté le budget à 886,9 milliards de yuans (141,4 milliards de dollars de l’époque).

« Davantage d’argent est nécessaire pour faciliter la réduction des troupes » actuellement à l’oeuvre dans l’Armée populaire de libération (APL), analyse pour l’AFP James Char, de l’Université de technologie de Nanyang, à Singapour.

Le président chinois, Xi Jinping, chef des armées, avait annoncé en septembre une baisse de 300 000 personnes — sur 2,3 millions — des effectifs de l’armée chinoise, la plus grande du monde. « Des compensations financières devront ainsi être offertes à ceux affectés par les coupes » et renvoyés à la vie civile, selon M. Char.

Grandes réformes

L’APL, objet actuellement d’une réforme en profondeur de ses structures militaires, a déjà fondu de quelque deux millions de personnes en trois décennies, au fil d’une modernisation technologique et d’une augmentation continue de son budget. Elle a été durement touchée ces dernières années par la campagne anticorruption qui a frappé sa haute et moyenne hiérarchie.

« La sécurisation des intérêts économiques croissants de la Chine à l’étranger exige aussi davantage de ressources financières », estime James Char, notamment dans le cadre de son projet de développement de « nouvelles routes de la Soie ».