Le fils d’un ex-chef de la police impliqué

Le fils d’un ex-chef de police impliqué

Pékin — Les propriétaires de l’entrepôt de produits chimiques de Tianjin d’où sont parties les explosions meurtrières avaient utilisé les noms d’amis pour camoufler leur identité et leurs connexions politiques — l’un d’eux étant le fils d’un ex-chef de la police locale —, selon un média d’État chinois. Dix responsables de l’entreprise Tianjin Rui Hai International, à qui appartenait l’entrepôt incriminé sur le port de Tianjin, ont été arrêtés après les déflagrations géantes survenues dans la nuit de mercredi à jeudi la semaine dernière. La catastrophe a fait au moins 114 morts. L’un des suspects, Dong Shexuan, 34 ans, est le fils d’un ancien chef de la police du port de Tianjin. Il contrôlait 45% des parts de Rui Hai, mais celles-ci étaient au nom d’un camarade d’études.


À voir en vidéo