2013 en 13 photos - Viols

Photo: Agence France-Presse (photo) Narinder Nanu
À Amritsar, au Penjab indien, un peuple révolté crie sa colère contre un autre de ces viols collectifs commis dans l’indifférence. L’horreur a frappé une petite fille de cinq ans, le 17 avril. Elle a été abusée et violée dans une pièce de l’immeuble où elle avait été séquestrée, à New Delhi. Le ras-le-bol est à son comble. Le peuple révolté hurle aussi sa colère contre la répétition d’atrocités déjà dénoncées : le 16 décembre 2012, le viol collectif d’une jeune physiothérapeute de 23 ans a soulevé l’ire des citoyens, qui ne s’est jamais apaisée. Nourri par la récurrence d’autres agressions commises contre des enfants, le courroux du peuple indien est associé par certains observateurs à un tournant historique. Le pays est soudain placé face à ses dysfonctions sociales. Recalée pendant des lustres, la voix des femmes soudain se fait entendre. L’examen de conscience n’est pas terminé.


Voyez le photojournaliste du Devoir Jacques Nadeau expliquer la présence nécessaire des photographes sur le terrain.