Philippines - Partage de pouvoir avec les rebelles musulmans

Le gouvernement des Philippines et le principal groupe de rebelles musulmans ont signé dimanche un accord crucial de partage du pouvoir, ouvrant la voie à un accord de paix final, a indiqué le gouvernement dans un communiqué. L’accord, signé par les négociateurs du gouvernement et le Front Moro islamique de libération (MILF), à Kuala Lumpur, est un nouveau pas vers la fin de l’insurrection des rebelles musulmans dans le sud qui, depuis 1970, a fait 150 000 morts, selon des estimations. « La signature de l’Annexe sur le partage du pouvoir assure la réalisation d’une autonomie véritable et viable pour le Bangsamoro », a indiqué Teresita Deles, la responsable du groupe de négociateurs du gouvernement pour un accord de paix, citée dans le communiqué. « Cela a été un cycle [de négociations] très difficile, mais nous avons été capables de surmonter un grand nombre d’obstacles », a-t-elle ajouté. Le porte-parole du président Benigno Aquino, Herminio Coloma, a précisé que le président avait été informé de la signature de cette annexe et qu’il avait félicité les deux parties. Les termes de l’accord n’ont pas été dévoilés. Selon le communiqué, les deux parties sont optimistes en ce qui a trait à la signature prochaine de la dernière annexe sur la normalisation de leurs relations et la finalisation d’un accord de paix d’ici à janvier.

À voir en vidéo