Les manifestants thaïlandais se rassemblent au quartier général de la police

Les affrontements violents qui se produisaient dans les rues de Bangkok depuis la fin de semaine ont subitement pris fin mardi, avant que le pays ne célèbre l'anniversaire du roi Bhumibol Adulyadej jeudi.

Les tensions demeurent toutefois vives, puisque les manifestants ont promis de reprendre le combat après ce congé.

Même s'ils avaient promis de défiler pacifiquement mercredi, les manifestants ont renversé des barrières de ciment, coupé des barbelés et tenté d'escalader les clôtures du quartier général de la police nationale au coeur de Bangkok. L'enceinte policière se trouve en face de certains des centres d'achat les plus huppés de la capitale.

Les troubles n'ont pas duré longtemps. Poursuivant une tactique débutée la veille, les policiers ont ouvert les barrières pour laisser entrer quelques centaines de manifestants. Ceux-ci ont quitté peu de temps après, fiers d'avoir remporté une autre victoire symbolique.

Mardi, les policiers avaient aussi permis aux manifestants d'entrer sur le campus de l'enceinte gouvernementale et du quartier général de la police métropolitaine de Bangkok, qui se trouvent dans la vieille partie de la ville.

 

À voir en vidéo