Environnement en Inde - La «croissance verte» à prix «abordable»?

Un monument à New Delhi recouvert par le smog.
Photo: La Presse canadienne (photo) Altaf Qadri/AP Un monument à New Delhi recouvert par le smog.

Nouveau cri d’alarme face à la dégradation de l’environnement en Inde. Dans un rapport intitulé Diagnotic Assessment of Select Environmental Challenges in India, la Banque mondiale évalue le coût annuel de la détérioration écologique du pays à 80 milliards de dollars (ou 5,7 % de son PIB).

La plus grande partie de ces coûts sont liés aux conséquences sur la santé humaine de la pollution causée par la consommation d’énergies fossiles. «Croître maintenant et nettoyer plus tard n’est pas viable à long terme», prévient à son tour l’économiste et auteur principal du rapport, Muthukumara S. Mani.

S’agissant donc pour l’Inde de réagir dans les plus brefs délais, le rapport plaide que croissance économique et protection de l’environnement ne sont pas incompatibles. Il prétend que la «croissance verte» pourrait devenir réalité à prix «abordable» en mettant en place des «stratégies de réduction de la dégradation environnementale» qui ne coûteraient que «0,02 % à 0,04 % de la croissance annuelle moyenne du PIB». La quadrature du cercle?

À voir en vidéo