Le virus H7N9 tue encore

Shanghaï — Le virus H7N9 de la grippe aviaire a fait un sixième mort près de Shanghai, où les autorités ont décidé de conjuguer abattage localisé et fermeture des marchés aux volailles pour circonscrire la souche infectieuse qui jusque-là ne s’était pas transmise à l’homme. Le nouveau décès, celui d’un agriculteur de 64 ans de la province du Zhejiang, a été rapporté vendredi par l’agence de presse officielle Chine nouvelle. C’est la deuxième personne de cette province orientale chinoise à mourir des complications respiratoires provoquées par le virus grippal H7N9. Quatre autres sont mortes à Shanghai. Au total, 16 personnes ont contracté cette forme de grippe, après le signalement de deux nouveaux cas vendredi chez des retraités de Nankin (est) par le Bureau de la Santé de la province du Jiangsu.

À voir en vidéo