Pyongyang soutient ne pas être en mesure d'assurer la sécurité des ambassades

Moscou — La Corée du Nord a prévenu jeudi les diplomates étrangers installés dans la capitale qu'elle ne pouvait se porter garante de la sécurité des ambassades dans l'éventualité de l'éclatement d'un conflit.

Pyongyang a ainsi suggéré aux ambassades d'évacuer leur personnel, a confirmé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui a demandé des explications aux autorités nord-coréennes afin de savoir s'il s'agissait d'un ordre ou d'une simple suggestion.

Selon le diplomate en chef de la Russie, toutes les ambassades sises à Pyongyang ont reçu le même message. Une vingtaine de nations ont une ambassade dans la capitale.

La diplomatie britannique a confirmé avoir reçu le même avertissement. Le ministère des Affaires étrangères, le Foreign Office, estime qu'il s'agit d'un nouvel exemple de la rhétorique belliqueuse à laquelle la Corée du Nord s'adonne afin de présenter les États-Unis comme une menace aux yeux du reste du monde.

La Grande-Bretagne a signalé qu'elle tentait de déterminer quelles seraient les prochaines étapes à mettre en oeuvre, mais a spécifié n'avoir pas l'intention de se retirer de Pyongyang à l'heure actuelle.

D'autres pays ayant des missions diplomatiques en territoire nord-coréen, dont la République tchèque, la Roumanie et la Bulgarie, ont dit évaluer la situation attentivement. Si Prague a affirmé ne pas avoir l'intention de se retirer, Bucarest et Sofia ont dit être en discussion avec l'Union européenne à ce sujet.


À voir en vidéo