Virus H7N9: 11 cas confirmés et quatre victimes en Chine

Pékin — La souche H7N9 de la grippe aviaire a maintenant fait quatre morts en Chine. Au total, 11 personnes ont été infectées par ce virus qui ne s'était jamais propagé aux humains auparavant.

L'Agence de la santé publique du Canada a indiqué jeudi que le virus de la grippe H7N9 ayant infecté des personnes en Chine n'a pas été observé chez des oiseaux au Canada. Aucun cas de maladie humaine associé au virus H7N9 qui sévit en Chine n'a été signalé au Canada, a ajouté l'agence fédérale.

Un expert médical de l'agence est sur place, à Pékin, et assure la liaison avec les responsables de la prévention des maladies infectieuses en Chine dans le cadre de la présente éclosion.

Le gouvernement municipal de Shanghaï a indiqué jeudi qu'un homme de 48 ans est devenu la plus récente victime du virus H7N9. L'homme serait entré en contact direct avec des volailles potentiellement infectées.

On ne sait pas encore comment les victimes ont contracté le virus. Les autorités préviennent que rien ne permet de croire que le virus puisse se transmettre d'une personne à une autre.

Les premiers cas ont été recensés il y a moins d'une semaine. Quelques-unes des 11 victimes sont tombées malades il y a plusieurs semaines, mais ce n'est que tout récemment que le virus H7N9 a été mis en cause.

Le virus semble pouvoir infecter les volailles sans qu'elles ne présentent de symptômes, ce qui complique sa détection. Le virus aurait aussi acquis la capacité d'infecter les porcs, augmentant les risques de transmission aux humains.

À voir en vidéo