Birmanie: Aung San Suu Kyi est chahutée

La chef de l’opposition birmane, Aung San Suu Kyi, a été quelque peu chahutée jeudi par des villageois qui lui reprochaient de ne pas les soutenir dans leur combat contre une mine de cuivre.


La députée s’est rendue dans des villages situés autour de la mine de Leptadaung, à Monywa (nord), où une centaine de personnes avaient été blessées par les forces de l’ordre en novembre.


Elle souhaitait les convaincre d’accepter la reprise de la mine sous certaines conditions. Mais celle qui était jusqu’à présent leur idole a été plutôt mal reçue, selon des journalistes de l’AFP, qui ont vu des villageois crier et des femmes pleurer sur son passage.


« Nous avons cru en elle. Elle est venue […] et a regardé les manifestants depuis sa voiture », a expliqué Nandasarya, un moine bouddhiste. « La relation entre les villageois et Aung San Suu Kyi est très tendue actuellement », a-t-il ajouté. « Elle est venue ici comme une vraie responsable avec son service de sécurité. Ça nous rend mal à l’aise. »

À voir en vidéo