Le Kirghizistan renforce les peines pour le mariage par enlèvement

Le bureau d'Almazbek Atambayev a déclaré dans un communiqué publié samedi sur son site Web que les gens coupables d'avoir forcé une femme à se marier contre son gré pouvaient maintenant écoper jusqu'à 10 ans de prison.

Auparavant, la peine maximale pour ce délit était de 3 ans d'emprisonnement.

Même si elle est illégale, la pratique qui consiste à enlever une épouse potentielle, souvent âgée de moins de 18 ans, est généralement tolérée dans l'ancienne république soviétique d'Asie centrale.

Les partisans du mariage par enlèvement affirment qu'il fait partie de la culture du peuple nomade Kirghiz, mais certains chercheurs soutiennent que cette tradition est relativement récente.

L'une des principales motivations des kidnappeurs serait d'éviter de payer les dispendieuses dots.

À voir en vidéo