En bref - Hazare jeûne encore

Anna Hazare, hier<br />
Photo: Agence Reuters Danish Sidiqui Anna Hazare, hier

New Delhi — Le Parlement indien s'est réuni hier en session spéciale pour voter sur un projet de loi controversé anticorruption, qui prévoit notamment la création d'un médiateur de la République, alors que le militant charismatique Hazare entamait une nouvelle grève de la faim.

Ce médiateur de la République aura le pouvoir d'enquêter sur les hauts responsables politiques et fonctionnaires soupçonnés de corruption, si la loi est votée. Le projet de loi soumis par le gouvernement pour lutter contre la corruption, un fléau qui gangrène toute la société indienne, est considéré comme trop faible et inefficace par ses critiques, dont Anna Hazare, un militant à l'origine d'un vaste mouvement populaire cet été. Hazare, 74 ans, a observé une grève de la faim de 12 jours en août pour protester contre la corruption, une action qui a suscité une immense ferveur populaire dans le pays, et pris de court le gouvernement. Il a entamé une nouvelle grève hier, pour trois jours, à Bombay.