Les inondations s'étendent à de nouvelles zones en Australie

Un demi-millier d’habitations ont été évacuées à Rockhampton, alors que les autorités s’attendent à ce que l’eau monte encore jusqu’à aujourd’hui dans cette ville.<br />
Photo: Agence Reuters Daniel Munoz Un demi-millier d’habitations ont été évacuées à Rockhampton, alors que les autorités s’attendent à ce que l’eau monte encore jusqu’à aujourd’hui dans cette ville.

Rockhampton, Australie — Les inondations dans le nord-est de l'Australie ont entraîné hier de nouvelles évacuations de population, tandis que d'autres habitants s'apprêtaient à subir à leur tour une montée des eaux en aval.

Certaines mines de charbon ont toutefois pu reprendre lentement leurs activités dans les secteurs où l'eau a commencé à refluer, même si la plupart restent paralysées.

Au total, les précipitations et les inondations de ces deux dernières semaines, sans précédent depuis un demi-siècle en Australie, ont touché quelque 200 000 personnes réparties sur un territoire grand comme la France et l'Allemagne réunies. Elles ont provoqué la mort de trois personnes.

En plus de l'industrie du charbon, la catastrophe naturelle frappe aussi le secteur agricole.

Rockhampton, une ville de 75 000 habitants, est pratiquement coupée du reste du pays. Un demi-millier d'habitations ont été évacuées, alors que les autorités s'attendent à ce que l'eau monte encore jusqu'à aujourd'hui dans cette ville.

Selon les services météorologiques, le niveau des eaux dans l'ensemble du bassin de Bowen, dans l'État du Queensland, «baisse assurément mais reste haut».

Le Queensland est la principale région productrice de charbon de l'Australie, et la quasi-paralysie du secteur pousse les cours mondiaux à la hausse.

Les installations affectées par les crues représentent 35 % des exportations australiennes de charbon, estimées à 259 millions de tonnes en 2009. Or l'Australie compte pour plus de la moitié des exportations mondiales de coke, vital pour l'industrie métallurgique.

Serpents

En plus de voir leurs routes complètement inondées et leur système d'évacuation des eaux usées menacé, les résidants de la ville de Rockhampton, en Australie, sont confrontés aux serpents et aux crocodiles.

Le maire de la ville côtière de 75 000 habitants, Brad Carter, a confirmé que certains citoyens avaient aperçu un nombre inhabituel de ces reptiles, qui cherchent probablement à rejoindre la terre ferme.

Il a aussi rapporté que des crocodiles avaient été aperçus à quelques reprises dans la rivière Fitzroy.

«Nous ne pensons pas qu'ils représentent un risque pour la sécurité publique si les gens restent hors de l'eau, mais si les gens entrent dans l'eau, leur sécurité ne peut être garantie», a dit le maire Carter au quotidien The Australian.

Les Philippines sous l'eau

Aux Philippines, le bilan des inondations qui frappent le pays depuis la fin de décembre est monté à 12 morts hier, alors que certaines régions subissent les pires intempéries depuis dix ans, ont indiqué des responsables.

La ville de Butuan, qui compte 270 000 habitants, a été submergée par les eaux et plus de 4000 personnes ont dû gagner des abris à cause du risque de glissements de terrain, a indiqué la responsable régionale de la sécurité civile, Blanche Gobenciong. «Il s'agit des pires inondations en dix ans. La ville de Butuan n'est pas inondée d'habitude, mais cette fois toute la ville est inondée», a-t-elle indiqué.

Les secours ont retiré les corps de deux chercheurs d'or pris dans un éboulement, dans la banlieue de Butuan.

Dix autres personnes se sont noyées ou ont été ensevelies dans des glissements de terrain survenus dans d'autres régions depuis le début des intempéries, le 29 décembre, a indiqué dans un communiqué le Conseil de gestion des catastrophes.