En bref - Enquête sur une explosion

Pune — Le gouvernement indien étudiait hier plusieurs pistes après l'attentat à la bombe qui a fait neuf morts, dont une Italienne et un Iranien, et 60 blessés la veille dans un restaurant de Pune, dans l'ouest du pays, samedi.

L'explosion a eu lieu au restaurant German Bakery, situé près d'un centre communautaire juif et d'un local religieux fréquenté par des étrangers dans cette ville à 160 km au sud de Bombay. Il s'agit du premier attentat de cette importance en Inde depuis les attaques qui ont fait 166 morts en novembre 2008 à Bombay, imputées à des militants islamistes basés au Pakistan. La bombe se trouvait dans un sac à dos déposé sous une table, ont dit les enquêteurs. Parmi les blessés figurent douze étrangers, dont des Iraniens, des Soudanais, des Népalais, des Yéménites, un Allemand et un Taiwanais. De source proche des services de sécurité, on précise que les soupçons se tournent évidemment vers le groupe islamiste Lashkar-e-Taiba (LeT), basé au Pakistan, mis en cause dans les attaques de 2008 à Bombay, et aussi vers un groupe local dénommé les «Moudjahidines indiens», également impliqué dans plusieurs attentats par le passé.