En bref - Verdicts à Bombay

Bombay — La justice indienne a reconnu hier trois personnes coupables d'avoir planifié des attentats qui avaient fait plus de 50 morts et 200 blessés à Bombay en 2003.

Le tribunal spécial de Bombay accuse ces trois personnes — Ashrat Ansari, Mohammed Hanif et sa femme Fehmida — d'être liées aux islamistes pakistanais du Lashkar-e-Taiba (LeT). «Aujourd'hui, le LeT a subi un sérieux revers, le tribunal spécial de Bombay ayant reconnu les trois accusés coupables», a déclaré le procureur Ujjwal Nikam à la presse. Le prononcé du verdict aura lieu le 4 août, a-t-il précisé. L'accusation requerra la peine de mort à l'encontre des trois. L'Inde accuse aussi le LeT d'être à l'origine des attaques menées par un commando islamiste qui avaient fait 166 morts en novembre dernier à Bombay, capitale économique du pays.