En bref - Pakistanais coupable

Bombay — L'unique auteur survivant de la série d'attaques qui avaient fait 166 morts fin 2008 à Bombay a créé la surprise hier au tribunal en décidant de plaider coupable des 86 chefs d'accusation retenus contre lui. Ce Pakistanais de 21 ans dénommé Mohammad Ajmal Kasab avait été filmé une kalachnikov en main par une caméra de surveillance à la gare principale de Bombay et capturé vivant, contrairement aux neufs autres assaillants qui avaient visé des hôtels de luxe et un centre culturel juif.

Lors d'un interrogatoire de routine d'un témoin de ces violences qui se sont étalées sur trois jours, du 26 au 28 novembre, l'accusé s'est levé à l'étonnement général en déclarant au tribunal : «J'ai quelque chose à dire. Je veux passer des aveux», a raconté à la presse le procureur Ujjwal Nikam. «Il a avoué son rôle et son implication dans ces attaques qui ont fait tant de morts, aussi bien au niveau de leur planification et que de leur exécution», a dit le commissaire de police qui a dirigé l'enquête, Rakesh Maria.