En bref - Pas de trêve au Sri-Lanka

Colombo — Le président du Sri Lanka, Mahinda Rajapaksa, a exclu hier toute idée de pause dans l'offensive contre les séparatistes tamouls, qui, de plus en plus proche de la déroute militaire, ont lancé un appel à la trêve.

Acculés dans un réduit de 25 km, les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) sont assiégés par une armée déterminée à mettre un terme à la guerre civile qui fait rage depuis 25 ans. Le chef de l'État a récusé l'idée d'une «pause humanitaire» avancée par l'ONU, qui s'inquiète du sort des civils utilisés, selon elles, comme boucliers humains par les LTTE. «Nous ne céderons à aucune pression, qu'elle soit locale ou internationale, et nous n'en aurons fini qu'une fois la guerre complètement achevée», dit-il dans un communiqué diffusé sur le site internet de l'armée.

À voir en vidéo