Inde - Un attentat islamiste déjoué à New Delhi

New Delhi — L'incident ne risque pas d'améliorer les relations indo-pakistanaises, déjà particulièrement tendues depuis les attentats de Bombay, fin novembre, attribués à un groupe islamiste venu du Pakistan. La police indienne a en effet abattu hier matin deux hommes, lourdement armés, qui tentaient de pénétrer dans la capitale, New Delhi, très probablement pour y commettre un attentat pendant la Fête de la République, aujourd'hui. Or, selon les premiers éléments de l'enquête, les terroristes seraient tous deux des islamistes pakistanais. La police affirme en tous cas avoir retrouvé dans leur véhicule des passeports faisant état de leur nationalité.

Des policiers de la cellule antiterroriste de l'État d'Uttar Pradesh, au nord du pays, ont d'abord pris en chasse les deux hommes qui se déplaçaient dans une voiture volée, dans la nuit de samedi à hier, avant de finalement les intercepter à Noida, dans la grande banlieue de New Delhi. Les terroristes ont alors ouvert le feu, blessant un policier avant d'être finalement abattus. Des fusils d'assaut, des munitions, des grenades, des explosifs et des détonateurs ont été retrouvés dans la voiture — un arsenal semblable à celui utilisé lors de l'attaque sur Bombay, et plus globalement lors de tous les attentats attribués aux islamistes pakistanais ces dernières années.

Pour l'heure, cependant, «aucun élément ne permet de les lier au Lashkar-e-Toiba», a souligné un responsable de la police, en référence au groupe tenu pour responsable des attentats de Bombay, qui avaient fait 172 morts. Compte tenu du regain de tension avec le Pakistan, le gouvernement s'est abstenu de faire des déclarations hâtives. Le ton est en effet monté ces dernières semaines entre les deux frères ennemis d'Asie du sud, l'Inde accusant son voisin de ne rien faire contre les groupes armés qui commettent des attentats sur son territoire. Quelque 20 000 soldats ont été déployés dans la capitale pour la Fête de la République.

À voir en vidéo