Thaïlande - Samak candidat à sa succession

Bangkok — Le Parti du pouvoir du peuple (PPP), qui dirige la coalition gouvernementale thaïlandaise, s'est prononcé hier pour un retour aux affaires de Samak Sundaravej, contraint de démissionner mardi de son poste de premier ministre.

Les manifestants royalistes qui occupent les services du chef du gouvernement à Bangkok depuis deux semaines refusent, quant à eux, que le poste revienne à un membre du PPP. Ils sont de plus particulièrement hostiles à Samak, auquel la justice a interdit d'exercer ses pouvoirs pour cause de conflit d'intérêts.

«Le parti a voté aujourd'hui en faveur d'un retour de Samak au poste de premier ministre. [...] S'il refuse, nous trouverons quelqu'un d'autre», a déclaré un porte-parole du PPP.

Quelques heures plus tard, Samak acceptait d'être à nouveau le candidat du PPP au poste de Premier ministre. «Il a décidé d'accepter cette proposition et souhaite que le Parlement tranche», a déclaré un responsable du PPP, Sutin Klangsaeng.

À voir en vidéo