En bref - Timor : vers un deuxième tour

Dili — Le laborieux dépouillement de l'élection présidentielle au Timor oriental donnait hier un léger avantage au premier ministre José Ramos-Horta, les observateurs étrangers et l'ONU se félicitant de la bonne tenue du scrutin.

Des problèmes techniques affectant les ordinateurs, imprimantes ou générateurs ont retardé les opérations. Les premiers résultats encore partiels montraient un net effritement du parti au pouvoir, le Fretilin, son candidat Francisco Guterres n'arrivant qu'en troisième position. La Commission nationale électorale (CNE) a indiqué que, sur environ 20 % des bulletins, les deux candidats en tête étaient M. Ramos-Horta, suivi de près par Fernando de Araujo (Parti démocrate).

À voir en vidéo