Le Turkménistan a un président

Achkhabad — Le chef de l'État turkmène par intérim, Gourbangouly Berdymoukhammedov, a été proclamé vainqueur hier de l'élection présidentielle avec plus de 89 % des voix, succédant au despotique Saparmourat Niazov, dont il a promis de suivre la voie tout en suggérant des réformes.

Les résultats du scrutin, lequel s'est déroulé dimanche, ont été annoncés en grande pompe devant le Khalk Maslakhaty (Conseil populaire), une assemblée de 2500 dignitaires et chefs de clan turkmènes, réunie dans un palais des congrès flambant neuf.

Le président russe, Vladimir Poutine, a félicité par téléphone M. Berdymoukhammedov, saluant sa victoire convaincante et assurant que la Russie restera une amie fidèle du Turkménistan, a annoncé le Kremlin.

M. Berdymoukhammedov, un dentiste de formation de 49 ans, succède pour cinq ans au président à vie Saparmourat Niazov, décédé le 21 décembre 2006 après deux décennies de pouvoir absolu et d'un culte de la personnalité délirant.

Il s'est imposé sans difficulté face à cinq concurrents sans envergure, issus comme lui du parti unique. Pour la première fois toutefois dans l'histoire de cette ex-république soviétique, plusieurs candidats étaient en lice.