Le Sri Lanka recrute des enfants soldats

Colombo — Un responsable des Nations unies a accusé hier les forces de sécurité du Sri Lanka de recruter des enfants soldats pour le compte d'un groupe paramilitaire qui combat avec lui les rebelles tamouls.

Le conseiller spécial du représentant des Nations unies pour les enfants et les conflits armés, Allan Rock, a indiqué à des journalistes détenir des preuves de l'implication directe de soldats sri-lankais dans l'enrôlement d'enfants pour un groupe paramilitaire.

«Les forces de sécurité sri-lankaises raflent des enfants pour qu'ils soient recrutés par la faction [paramilitaire] Karuna», a assuré M. Rock, au terme de dix jours de mission au Sri Lanka. «La complicité des forces de sécurité avec le groupe Karuna est bien connue», a-t-il encore accusé.

La faction Karuna est un groupe tamoul dissident des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) que ces derniers accusent de collaborer avec l'armée sri-lankaise. Les Tigres sont eux-mêmes depuis longtemps suspectés de recruter des enfants soldats pour leur insurrection à visée autonomiste dans le nord-est du Sri-Lanka.

M. Rock a précisé que des soldats gouvernementaux se rendaient dans des villages tamouls pour y photographier des enfants qui étaient ensuite enrôlés de force par le groupe Karuna allié aux militaires dans l'est du Sri Lanka. La question a été soulevée hier auprès du président sri-lankais Mahinda Rajapakse qui a promis une enquête immédiate, a dit M. Rock.