L’incendie du dépôt pétrolier à Cuba est terminé

La perte de millions de litres de combustible, stratégique pour alimenter les centrales thermoélectriques du pays, devrait aggraver la situation déjà tendue de l’approvisionnement électrique sur l’île.
Yamil Lage Agence France-Presse La perte de millions de litres de combustible, stratégique pour alimenter les centrales thermoélectriques du pays, devrait aggraver la situation déjà tendue de l’approvisionnement électrique sur l’île.

L’incendie qui a fait rage pendant une semaine dans un dépôt pétrolier de l’ouest de Cuba est terminé, après avoir fait deux morts, 14 disparus et 132 blessés, a annoncé vendredi le gouvernement.

« À sept heures du matin, l’incendie a été déclaré liquidé », a tweeté la présidence cubaine.

Une soixantaine d’experts en médecine légale sont entrés dans la zone sinistrée pour tenter de retrouver les corps des personnes disparues, a ajouté la présidence.

L’incendie, causé par la foudre, s’était déclaré le 5 août dans le dépôt pétrolier de Matanzas, le plus grand de Cuba, à 100 km à l’est de La Havane. Quatre réservoirs pouvant contenir jusqu’à 52 millions de litres de pétrole brut ou de mazout ont brûlé, sur les huit que compte le dépôt.

Deux pompiers ont péri dans l’incendie, qui a également fait 132 blessés dont 23 étaient encore hospitalisés vendredi. Quatre de ces blessés sont dans un état critique.

La perte de millions de litres de combustible, stratégique pour alimenter les centrales thermoélectriques du pays, devrait aggraver la situation déjà tendue de l’approvisionnement électrique sur l’île.

À voir en vidéo