L’ouragan Henri se rapproche du Nord-Est des États-Unis

L’ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100 000 à 300 000 habitants.
Photo: HANDOUT / NOAA/GOES / AFP L’ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100 000 à 300 000 habitants.

La tempête Henri s’est transformée samedi en ouragan de catégorie 1 et se dirigeait vers le Nord-Est des États unis, une région d’habitude relativement épargnée par les ouragans, ont annoncé les services météorologiques américains.

Avec des vents allant désormais jusqu’à 120 km/h, Henri doit atteindre dimanche les côtes américaines à Long Island, près de New York, ou un peu plus au nord la Nouvelle-Angleterre, selon le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC), qui s’attend cependant « à un affaiblissement avant son arrivée ».

La dégradation des conditions météorologiques a poussé à l’arrêt du grand concert organisé à Central Park pour marquer les « retrouvailles » des artistes avec le public de New York. Le chanteur Barry Manilow a été interrompu au milieu d’une chanson par une voix demandant aux spectateurs d’évacuer les lieux rapidement, mais calmement.

« Henri se déplace plus rapidement. Une montée dangereuse des eaux côtières, des conditions d’ouragan, et des précipitations pouvant entraîner des inondations sont attendues dans certains endroits du Nord-Est des États-Unis à partir de tard ce soir ou tôt dimanche », a également averti le NHC.

De sept à 15 cm de précipitations sont attendus à travers la région, et jusqu’à 25 cm par endroits, a-t-il précisé.

Une partie du Nord-Est des États-Unis, dont New York, avait été placée vendredi en alerte à l’approche de Henri, qui pourrait devenir le premier ouragan en 30 ans à toucher la côte de la Nouvelle-Angleterre.

« Le dernier ouragan à avoir touché terre en Nouvelle-Angleterre remonte à Bob en 1991 », avait indiqué un porte-parole de l’agence américaine d’étude de l’océan et de l’atmosphère. Cet ouragan avait fait au moins 17 morts sur toute la côte est.

État d’urgence

Face à la menace, plusieurs gouverneurs ont appelé la population à la prudence.

« L’ouragan Henri pourrait être le premier ouragan à directement frapper Long Island depuis les années 1980. Aux New-Yorkais: prenez cela sérieusement. Préparez-vous AUJOURD’HUI pour l’arrivée de la tempête prévue dimanche. Surveillez vos prévisions locales, et restez en sécurité », a plaidé samedi dans un gazouillis le gouverneur de l’État de New, York Andrew Cuomo, qui s’attend à ce que les conditions durent « 26 heures ».

« J’ai déclaré un état d’urgence en amont de l’ouragan Henri », a également annoncé l’élu, précisant que 500 soldats de la garde nationale avaient été mobilisés pour venir en soutien aux efforts de réponse à la tempête.

« Préparez-vous à de fortes pluies, des vents forts, et des coupures de courant », a également lancé Andrew Cuomo aux résidents des zones potentiellement touchées dans l’État de New York.

La capitale culturelle et économique du pays a encore à l’esprit le douloureux souvenir de l’ouragan Sandy, qui avait fait 44 morts dans la ville en 2012.

Dans le Massachusetts, l’État de la ville de Boston, le gouverneur Charlie Baker a demandé « à tous d’éviter les déplacements inutiles », surtout dans les zones côtières.

Dans cet État, où toutes les plages et les parcs seront fermés entre samedi et lundi, l’ouragan pourrait provoquer des coupures de courant affectant 100 000 à 300 000 habitants, ont indiqué les services du gouverneur.

À voir en vidéo