La tempête tropicale «Elsa» fait au moins trois morts

L’épicentre de la tempête était à environ 225 kilomètres à l’est de Kingston, en Jamaïque, et filait vers l’ouest-nord-ouest à 37 km/h.
Photo: Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique via l'Agence France-Presse L’épicentre de la tempête était à environ 225 kilomètres à l’est de Kingston, en Jamaïque, et filait vers l’ouest-nord-ouest à 37 km/h.

La tempête tropicale Elsa s’abattait dimanche sur Cuba, où elle devrait sévir toute la journée de lundi, après avoir fait deux morts samedi lors de son passage en République dominicaine et une troisième victime sur l’île de Sainte-Lucie, ont annoncé les autorités. Elsa se trouvait à 22 h au-dessus de la mer des Caraïbes, à 90 km au sud de la ville de Santa Cruz del Sur, dans l’est de Cuba, selon l’Institut météorologique de Cuba (Insmet). Elle était accompagnée de vents de 95 km/h et se dirigeait lentement vers le nord-est.

Sur la côte sud de la République dominicaine, un jeune homme de 15 ans a été tué dans la région de Bahoruco par la chute d’un mur, et une femme de 75 ans est décédéedans les mêmes circonstances à Bani, selon le journal local Listin Diaro citant l’Institut national de médecine légale (Inacif).

Une troisième personne est morte à Soufrière, sur l’île de Sainte-Lucie située au sud de la Martinique, a indiqué samedi soir l’Agence caribéenne de gestion d’urgence des désastres (CDEMA) sans préciser les causes de son décès.

Le vent a aussi provoqué des coupures d’eau et d’électricité, ainsi que « des dégâts importants sur les toits », selon le CDEMA, comme sur l’île de la Barbade, où des centaines de maisons ont été endommagées.

La tempête tropicale Elsa est passée samedi au large d’Haïti et de la République dominicaine. Aucun décès ni « dégât sérieux » n’ont pour l’instant été constatés sur la côte sud-ouest d’Haïti, la région la plus exposée, même si l’agriculture a pâti des « forts vents », a déclaré Jerry Chandler, directeur de la protection civile du pays.

La tempête poursuivra ensuite sa route vers la Floride, qu’elle devrait atteindre mardi et où l’archipel des Keys a été placé en « alerte tempête tropicale ».

L’ouragan Elsa était devenu vendredi le premier de la saison dans l’Atlantique, classé de catégorie un (sur cinq) sur l’échelle de Saffir-Simpson, mais il s’est depuis affaibli, jusqu’à être rétrogradé en tempête tropicale samedi. Un « léger renforcement est possible » lors de son passage à Cuba dimanche, mais Elsa devrait continuer de « s’affaiblir progressivement » lundi, et les vents soutenus les plus intenses ne devraient pas dépasser 95 km/h, selon le NHC.

À voir en vidéo