L’ouragan «Delta» s’abat sur l’est du Mexique

Cette situation est un nouveau coup dur pour Cancún et ses environs, qui avaient déjà connu une baisse spectaculaire de la fréquentation touristique à la suite de la pandémie.
Photo: Elizabeth Ruiz Agence France-Presse Cette situation est un nouveau coup dur pour Cancún et ses environs, qui avaient déjà connu une baisse spectaculaire de la fréquentation touristique à la suite de la pandémie.

L’ouragan Delta s’est abattu mercredi matin sur la côte est du Mexique avec des vents soufflant jusqu’à 175 km/h.

Selon le Centre national américain des ouragans (NHC), basé à Miami, Delta a faibli en intensité et a été rétrogradé en catégorie 2. Il a touché la péninsule du Yucatán près de la ville de Puerto Morelos. Il pourrait ensuite regagner la mer plus tard au cours de la journée de mercredi et atteindre jeudi le sud des États-Unis.

Des milliers de touristes qui se trouvaient dans l’État de Quintana Roo ont été évacués rapidement à l’approche de l’ouragan, selon un message télévisé du gouverneur de cet État, Carlos Joaquin.

Roberto Cintron, président de l’Association hôtelière de Cancún, Puerto Morelos et Isla Mujeres, a indiqué à l’AFP que sur ces 41 000 touristes évacués de ces stations, 85 % sont Mexicains et les autres étrangers, principalement des Américains.

« Nous étions à 35 % de notre capacité. Pour empêcher la propagation de la COVID-19, les mêmes mesures ont été prises dans les abris que dans les hôtels, comme l’utilisation de gel, de bain de bouche », a ajouté M. Cintron. À Cancún, plus de 160 abris ont été mis en place. « Nous n’avons pas profité de l’endroit. Nous étions venus pour nous détendre à cause du coronavirus et passer du temps au grand air », confie à l’AFP Jonathan Rogers qui est descendu à l’Aquamarina Beach Hotel de Cancún, la grande station balnéaire de la région. Avec les membres de sa famille, Jonathan, 30 ans, est arrivé de Mexico où il vit, après des mois de confinement forcé par la pandémie de COVID-19.

Cette tempête se produit dans un contexte encore compliqué par l’épidémie de COVID-19 qui sévit dans le monde, et en particulier au Mexique.

Les autorités de l’État de Quintana Roo, où se trouve Cancún, ont indiqué qu’à partir de 13 h (14 h à Montréal), les activités non essentielles dans la région ont été suspendues. Le gouverneur Carlos Joaquin González a notamment décrété la fermeture des aéroports de Cancún et de Cozumel à partir de 17 h.

160
C’est le nombre d’abris qui ont été mis en place à Cancún.

Maria Alexandra González, 34 ans, touriste du Costa Rica, a été priée de monter à bord d’un bus avec sa valise de 25 kilos et un chapeau qu’elle n’a jamais porté, car les pluies sont continues depuis son arrivée à Cancún. « Nous n’avons pas eu beaucoup de soleil. Nous n’avons pas pu sortir ni voir d’autres endroits », déplore-t-elle pour l’AFP.

Les habitants ont aussi été encouragés à acheter de la nourriture et de l’eau potable, ainsi qu’à rassembler des documents importants à conserver avant que l’ouragan ne touche terre.

Cette situation est un nouveau coup dur pour Cancún et ses environs, qui avaient déjà connu une baisse spectaculaire de la fréquentation touristique à la suite de la pandémie. Le taux de fréquentation touristique dans le secteur n’est que de 33,5 %, selon le syndicat hôtelier local. Le tourisme représente plus de 8 % du PIB du Mexique, quatrième pays au monde le plus touché par le nouveau coronavirus, avec 82 348 décès et près de 800 000 cas confirmés.

Delta est la 26e tempête portant un nom, dans une saison des ouragans dans l’Atlantique inhabituellement agitée avec plusieurs records battus. À cause de l’épuisement de la liste des noms prévus, les météorologues ont commencé à les identifier en s’aidant de l’alphabet grec.

À voir en vidéo