Un calme trompeur s’est installé en Haïti

Cerilia Calix vend des légumes dans une rue de Port-au-Prince, le peu d’argent qu’elle en tirera est destiné à sa famille restée en région.
Photo: Jonathan Boulet-Groulx Cerilia Calix vend des légumes dans une rue de Port-au-Prince, le peu d’argent qu’elle en tirera est destiné à sa famille restée en région.

Le jugement est sans appel : « Si Jovenel ne part pas, il n’y aura pas de procès. Il doit partir par souci de moralité », tranche Gilbert Mirambeau, cinéaste haïtien et l’un des deux leaders du PetroCaribe Challenge. Le 14 août dernier, ce citoyen...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .