Le nettoyage se poursuit après le passage de l’ouragan «Willa»

Les vents de 195 km/h qui accompagnaient la tempête ont renversé des cabanes de bois et arraché des toits de métal dans la municipalité d’Escuinapa.
Photo: Marco Ugarte Associated Press Les vents de 195 km/h qui accompagnaient la tempête ont renversé des cabanes de bois et arraché des toits de métal dans la municipalité d’Escuinapa.

Les opérations de nettoyage et de secours se poursuivaient jeudi au Mexique, après le passage de l’ouragan Willa.

On ne rapporte pour le moment aucun décès et aucune disparition, mais les vents de 195 kilomètres/heure qui accompagnaient la tempête ont endommagé un hôpital, causé des pannes de courant, renversé des cabanes de bois et arraché des toits de métal dans la municipalité d’Escuinapa, dans l’État du Sinaloa, où elle a touché terre mardi soir.

Plus de 100 000 résidences ont été privées d’électricité dans le Sinaloa, mais 62 pour cent d’entre elles auraient maintenant été rebranchées.

Des responsables ont expliqué que le plafond et d’autres secteurs de l’hôpital d’Escuinapa ont été endommagés.

Certaines communautés côtières demeurent toutefois coupées du monde et n’ont pas encore été visitées. Les secouristes s’affairent à retirer les arbres et les poteaux électriques qui bloquent les routes.

Plusieurs sinistrés déplorent la lenteur de la réaction du gouvernement mexicain, mais le ministère de l’Intérieur a annoncé tard mercredi l’envoi de 12 000 soldats, 3800 marins et 120 policiers fédéraux.

Des images qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des matelas neufs qui auraient été distribués aux sinistrés par les hommes du narcotrafiquant Joaqu in « El Chapo » Guzman, le chef du cartel de Sinaloa qui est actuellement incarcéré aux États-Unis.