Venezuela: Maduro accuse un leader de l’opposition pour l’attaque de drones

Caracas — Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a accusé l’un des leaders de l’opposition les plus importants du pays d’être lié à la tentative d’assassinat présumée à l’aide de drones. Nicolas Maduro a affirmé à la télévision nationale mardi soir que des déclarations de suspects déjà arrêtés dénonçaient Julio Borges, un chef de l’opposition vivant en exil en Colombie. Cela fait suite à une tentative d’assassinat présumée, samedi, lorsque deux drones armés d’explosifs ont explosé près du président, au moment où il s’exprimait à l’extérieur lors d’une célébration militaire. Les images capturées à la télévision en direct montraient Nicolas Maduro et sa femme levant les yeux vers une explosion et des centaines de soldats se bousculant. Les procureurs affirment avoir arrêté six personnes accusées de trahison, tentative de meurtre et terrorisme. Nicolas Maduro a appelé les dirigeants américains et colombiens à livrer tout suspect.