Échec du processus de paix avec l’ELN

Bogotá — Les négociations de paix avec l’ELN visant à mettre fin à la guerre en Colombie, dernier conflit armé des Amériques, ont été gelées lundi après des attentats contre la police, qui ont fait sept morts et des dizaines de blessés. Ce gel jusqu’à nouvel ordre des pourparlers menés depuis février par le gouvernement et l’Armée de libération nationale (ELN, guévariste), la dernière guérilla du pays, a été annoncé par le président colombien, Juan Manuel Santos. Les négociations étaient en suspens depuis le 10 janvier à la suite d’autres attaques de l’ELN contre les forces de l’ordre et des infrastructures pétrolières.