L’opposition vénézuélienne, prix Sakharov 2017 du Parlement européen

Strasbourg — Le Parlement européen a attribué jeudi son prix Sakharov 2017 pour la « liberté de pensée » à l’opposition démocratique vénézuélienne, qui reçoit ce soutien international au moment où elle est affaiblie et divisée face au président socialiste Nicolas Maduro. La récompense, qui a fait grincer des dents parmi les eurodéputés, a été plus précisément attribuée à l’Assemblée nationale vénézuélienne, seule institution dominée par l’opposition, ainsi qu’à une liste de prisonniers politiques. L’annonce du prix a aussi été contestée par des eurodéputés de la gauche radicale (GUE/NGL). « Respectez la volonté du Parlement », leur a lancé le président du Parlement européen, Antonio Tajani, issu du PPE (droite), principale force politique au Parlement. La délégation française des verts a, elle, prévenu que le prix risquait « de polariser et d’aggraver la crise politique au Venezuela au lieu de la résoudre ».