L’opposition vénézuélienne pose des conditions à un dialogue

Photo: Ariana Cubillos Associated Press Le président du Venezuela, Nicolas Maduro

Caracas — Déboussolée par la nette victoire du camp du président socialiste Nicolas Maduro aux élections régionales vénézuéliennes, l’opposition, qui était donnée largement favorite, a écarté lundi tout dialogue avant un audit indépendant de ce scrutin. Concrètement, la coalition d’opposition, la Table de l’unité démocratique, demande « une vérification internationale fiable » du scrutin de dimanche, pour lequel aucun observateur international n’avait été autorisé. La possibilité d’une sortie de crise rapide s’éloigne donc pour ce pays pétrolier rongé par de graves problèmes économiques et politiques, selon les analystes consultés par l’AFP. Officiellement, le Parti socialiste uni du Venezuela, au pouvoir, s’est imposé dans 17 des 23 États du pays, selon le Conseil national électoral. Sur le plan national, le chavisme obtient 54 % des votes, contre 45 % pour ses adversaires.