La dépénalisation de l’avortement thérapeutique retardée

Photo: Francesco Degasperi Agence France-Presse

Santiago du Chili — L’adoption définitive du projet de loi visant à dépénaliser l’avortement thérapeutique et en cas de viol au Chili, pays conservateur, a été retardée jeudi au Parlement. Après le vote des sénateurs dans la nuit de mardi à mercredi, ce texte phare de la présidente Michelle Bachelet devait être approuvé jeudi par la Chambre des députés pour que le Chili quitte la liste de la vingtaine de pays interdisant totalement l’avortement, selon l’Organisation mondiale de la santé. Mais contre toute attente, il devra passer devant une commission mixte paritaire chargée éventuellement de trouver une version commune aux deux Chambres. Ce processus pourrait retarder l’adoption définitive de la loi de plusieurs semaines, jugent les observateurs.