Premier accord de coopération UE-Cuba

Strasbourg — Le Parlement européen a donné son feu vert mercredi à l’entrée en vigueur d’un accord « historique » de coopération entre l’UE et Cuba, à l’heure où les États-Unis de Donald Trump remettent en cause leur rapprochement amorcé avec l’île castriste. Négocié depuis 2014, cet accord « de dialogue politique et de coopération » avait été paraphé en décembre dernier par les deux parties, mais il nécessitait encore le consentement des eurodéputés, obtenu à une large majorité (567 pour, 65 contre, 31 abstentions). « Nous avons eu le sentiment clair et net d’avoir tourné une page historique », s’est félicitée la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, lors du débat qui a précédé le vote favorable du Parlement, réuni en session plénière à Strasbourg. Sur fond de tensions liées aux violations des droits de la personne par le régime castriste, Cuba était le seul pays latino-américain à ne pas avoir d’accord de coopération internationale avec l’UE, même si la plupart des pays européens avaient noué des relations bilatérales. « Cuba n’est plus l’exception et c’est une bonne nouvelle », s’est réjouie l’eurodéputée socialiste espagnole Elena Valenciano, chargée du dossier au sein du Parlement européen.