Le président colombien reçoit le «Nobel» catholique

Juan Manuel Santos a reçu, samedi, la lampe de saint François, symbole de paix chez les catholiques.
Photo: Gregorio Borgia Agence France-Presse Juan Manuel Santos a reçu, samedi, la lampe de saint François, symbole de paix chez les catholiques.

Rome — Le président colombien et Prix Nobel de la Paix, Juan Manuel Santos, a reçu samedi à Assise (Ombrie) la lampe de saint François, le « Nobel » catholique, pour son engagement en faveur du processus de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

« J’ai voulu être pour mon pays, un instrument de paix, et nombreux, parmi ceux qui m’ont accompagné dans ce devoir, ont été des instruments de paix », a déclaré le président colombien en recevant la lampe de saint François, symbole de paix chez les catholiques.

« Aujourd’hui, je veux demander à saint François qu’il continue à nous inspirer afin que cette paix que nous avons signée puisse se réaliser dans chaque ville, chaque pays, chaque village, chaque famille colombienne », a ajouté M. Santos, qui a reçu il y a une semaine le prix Nobel de la paix à Oslo.

Sa visite au sanctuaire d’Assise est la dernière étape d’un déplacement en Italie au cours duquel il a rencontré, vendredi à Rome, le pape François puis le nouveau chef du gouvernement Paolo Gentiloni.

Le pape a créé la surprise en invitant au Vatican au dernier moment Alvaro Uribe, prédécesseur de M. Santos à la tête de la Colombie et farouche opposant à l’accord avec la guérilla des FARC. Après avoir reçu les deux hommes séparément, le pape les a réunis à la mi-journée pour une audience commune, sans toutefois réussir à aplanir leurs différends.

Le gouvernement colombien et les FARC ont signé en novembre un accord pour mettre fin à plus d’un demi-siècle de conflit armé. L’accord prévoit notamment le désarmement des rebelles et la transformation de la plus importante guérilla du pays en parti politique.