Les Vénézuéliens rendent leurs billets de 100 bolivars


Caracas — En colère mais résignés, les Vénézuéliens se pressent cette semaine devant les banques pour rendre les billets de 100 bolivars dont le président, Nicolas Maduro, a annoncé le retrait imminent, dénonçant un complot international contre l’économie du pays. L’annonce a pris la population par surprise : dimanche, le président Maduro a signé un décret d’urgence ordonnant le retrait de la circulation dans un délai de 72 heures des plus grosses coupures actuelles, les billets de 100 bolivars (0,15 dollar au taux officiel le plus élevé). C’est un nouveau coup dur pour les Vénézuéliens, qui supportent déjà au quotidien des files d’attente interminables devant les supermarchés et les pharmacies, dans ce pays plongé dans une grave crise économique se traduisant par une pénurie de 80% des produits de première nécessité.